Baccalauréat ESG 2022 : la baisse de la performance !

0
73

Dans la soirée du jeudi 28 juillet 2022, les résultats du baccalauréat de l’enseignement général ont été rendu publics. Ce même jour, le directeur de l’office en charge de l’organisation de cet examen a adressé une correspondance au Ministre des Enseignements secondaires pour lui présenter les statistiques brutes en lien avec ces résultats. Au premier chef, on note une réelle baisse de la performance.

La correspondance en question est signée de Minkoulou Etienne Roger, directeur de l’Office du Baccalauréat du Cameroun (OBC). Elle renseigne que la session 2022 du Bacc ESG (Baccalauréat d’enseignement général) a enregistré 137.608 candidats. 135.802 ont répondu présent lors de l’examen et seuls 89.522 ont été déclaré admis. Le taux de réussite global « provisoire » est donc de 66,27%. Lors de la session précédente (2021), il était de 73,54%. Au sein de la communauté éducative, on a déjà vite fait d’indexer la cause de cette baisse de régime : le mouvement OTS. 

En rappel, le personnel de l’éducation avait, durant quatre mois, (Janvier-Avril 2022) paralysé le fonctionnement des établissements scolaires via un mouvement de grève dénommé OTS (On a trop Supporté). Ces enseignants réclamaient de meilleures conditions de travail, notamment le payement intégral de la dette de l’Etat vis-à-vis de la corporation ainsi que la réforme du statut particulier de leur corps professoral. Les images et vidéos de la grève avaient fait le tour de la toile et la revendication avait eu un écho mondial. Soulignons tout de même que l’Etat Camerounais a donné gain de cause aux grévistes et des mesures ont été prises pour régler pas à pas les griefs dont étaient porteurs les enseignants. Les effets de cette grève sont donc perceptibles aujourd’hui. La performance au Bacc ESG a baissé de 07,27%.

La publication des résultats de la session 2022 a été entachée de quelques situations difficiles pour les candidats et leurs proches. Le système de consultation via une plateforme en ligne, mit en place par l’OBC n’a pas été efficace selon la plupart des utilisateurs. Le traditionnel numéro de service qui permet d’avoir son résultat via sms n’a pas démontré une fiabilité de 100%. Selon quelques enseignants contactés par notre rédaction, la délibération a été faite au rabais ; dans certaines localités, les jurys ont décidé de déclarer admis des candidats ayant  une moyenne de 08/20 dans les matières du premier groupe.  

Dans le tableau statistique des performances régionales qui fait l’essentiel de la correspondance du directeur de l’OBC, on découvre que la région du Centre occupe de premier rang avec un taux de réussite 71,96%. La région du Nord ferme la queue avec un taux de réussite de 49,33%. Une analyse minutieuse renseigne que en réalité, les régions septentrionales du Cameroun ont les plus mauvaises performances : 9ème Extrême-Nord  avec 50,00%, l’Adamaoua 7ème avec 56,87%.  Il s’agit d’un véritable statu  qui devrait alerté sur une problématique éducative dans cette partie du pays car durant la session 2021, sur les 10 régions, l’Extrême-Nord, le Nord et l’Adamaoua occupaient respectivement la 9ème place, la 7ème place et 10ème place. La belle performance de cette session 2022 est celle de la région du Littoral, 3ème au classement, alors que lors de la session dernière, elle était 8ème. Les régions anglophones brillent négativement. Le  Nord-Ouest  perd 04 places au classement (4ème en 2021 et 8ème en 2022). Le Sud-Ouest produit le même score (1er en 2021 et 4ème en 2022). Vivement que ces chiffres interpellent les spécialistes des questions éducatives afin que la session 2023 ne nous plonge pas sous la barre de 50% comme taux de réussite.

Lionel KANA