Lions Indomptables du Cameroun: quel équipementier pour la coupe du Monde 2022 ?

0
2187

Encore sous contrat avec la fédération camerounaise de football (fecafoot), l’équipementier Français coq sportif pourrait ne pas habiller les lions indomptables pendant la coupe du monde Qatar 2022.

Le malheur de l’un qui veut faire le bonheur de l’autre.

L’ex équipementier de la fécafoot PUMA, qui cumule à lui tout seul une vingtaine d’années d’expérience chez les Lions Indomptables, avec au passage trois trophées de coupe d’Afrique et une médaille d’or aux jeux olympiques, se bat pour revenir dans les starting-blocks, Alors que de nombreux signaux, relevant plusieurs manquements de la firme française vis à vis des équipes nationales de football du Cameroun font l’objet de plusieurs questionnements chez l’ensemble des Camerounais

Ça sera la deuxième fois qu’il y ait ce genre de dissonance entre les Lions Indomptables et la firme française COQ SPORTIF.

Engagé dans un contrat qui finalement a été signé le 10 janvier 2020 entre la partie Camerounaise et les représentants de la marque Française pour période de quatre ans, le COQ SPORTIF ne satisfait pas totalement une bonne partie des attentes du peuple Camerounais.

Une de ces obligations était d’assurer avec dextérité le côté vestimentaire de l’équipe nationale de football du Cameroun. Nonobstant les méandres qui ont émaillé le contrat, plusieurs légèretés ont très souvent retenu l’attention des centaines de millions de fans, mais surtout celui des nationalistes Camerounais qui se sont parfois sentis oppressés par des couleurs qui n’étaient les leurs.

Les Lions Indomptables du Cameroun, ont dû accepter l’idée selon laquelle, seules les équipes A devaient être habillé par COQ pendant une période, et que les autres catégories se battent avec ce qu’elles pouvaient trouver. Certains sont allés jusqu’à croire que la fédération avait plusieurs équipementiers que non.

D’après plusieurs sources anonymes bien introduites, la qualité du matériel proposé était discutable, et la quantité très insuffisante.

Il est aussi à relever le manque criard d’accessoires comme les collants, et bien d’autres gadgets qui auraient sans doute positionnés l’image des Lions Indomptable à la place qui leurs siée.

Très souvent, sur le matériel arboré par les équipes nationales du Cameroun, notamment les babouches, les chaussettes, les tee-shirts, on pouvait apercevoir du Bleu blanc rouge, comme ci cela n’avait pas été conçu pour ce pays.

Ce qui a peut être sonné le glas, est certainement l’accoutrement du Coach de l’équipe nationale féminine A du Cameroun, qui lors d’un stage préparatoire avec les lionnes, s’est présenté devant les caméras avec un tee-shirts tellement vieilli qui n’honorait pas la fonction de ce brave homme. Les lionnes indomptables du Cameroun avaient-elles déjà touché le fond au point de porter des vêtements qui faisaient questionner la prestance et le charisme de cette équipe ?

Voilà autant de choses qui ont ramené certains à se souvenir de PUMA qui heureusement n’était pas très loin, même comme récemment, en prélude à la CAN féminine qui se tiendra au Maroc en juillet 2022, ces lionnes, pour la première fois, ont été habillées de la tête aux pieds, et avec des vêtements tous neufs.

Était-ce le dernier battement d’aile du COQ?

Près des yeux et près du cœur

Les signes avant coureurs du retour de PUMA dans la tanière, depuis la fin de son contrat avec la fecafoot en 2019, ont très souvent été perceptibles par l’ensemble des Camerounais et tous les fans des Lions Indomptables. Le fait d’apparaître de manière récurrente dans les actes à priori manqués, et parfois isolés nous a amené à croire que ces événements avaient peut-être été pensés, quelques fois par des personnalités les plus insoupçonnés.

Les scènes dont nous avons souvenance et qui ont fait couler beaucoup d’encre et de salive, sont celles où le bus des Lions Indomptables chargé de les transporter pendant la CAN Cameroun 2021, portait encore l’effigie de PUMA près de trois ans après la fin de son contrat. Un autre fait non anodin, silencieux et très révélateur s’est produit quand le ministre SGPR, diplomate chevronné de son état, lors de la promotion de cette même CAN dans les régions du Cameroun, a arboré un blouson des Lions Indomptables de marque PUMA.

Était-ce de la nostalgie ou alors PUMA a été imprimé dans le subconscient des Camerounais ?

L’ambassadeur itinérant S.E Albert Roger Milla, fait parti des personnes sur lesquelles la firme allemande s’est appuyée pour entrer au Cameroun. C’était alors en 1981 où le vieux lion, mannequin PUMA, a tenté pour la première fois de l’introduire au sein de la tanière.

A cette époque, COQ SPORTIF avait lui aussi les yeux rivés sur le Cameroun, et avait comme facilitateur le champion du Roland Garros Yannick Noah, qui lui aussi mannequin de COQ, a dû peser de tout son poids grâce à son aura de champion, pour que les Lions Indomptables signent un contrat avec COQ SPORTIF au détriment de PUMA.

Malheureusement cet accord a fini dans un tribunal en France à cause du non respect des clauses par la firme française.

Entre temps le Cameroun a trouver des palliatifs pour continuer à bien équiper ses équipes nationales jusqu’en 1998, où PUMA signera enfin son premier contrat.

PUMA a passé près de vingt ans aux côtés des Lions Indomptables. Pendant les huit dernières années, son contrat avec le Cameroun hors mis certains avantages s’élevait à 1,2 millions d’euros en cash et 800000 euros en équipement par an.

Ce n’était peut-être pas grand chose, mais le peuple Camerounais ne s’en plaignait pas, jusqu’au moment où il a commencé à avoir des changements.

Entre temps la roue a encore tourné et aujourd’hui au Cameroun, c’est un ancien ambassadeur de PUMA qui est aux affaires. Samuel Eto’o, l’un de ses mannequins les plus réputés de l’histoire. Il connait la maison comme sa poche, et la maison aussi le connait comme sa main. Son respect, il le doit à Dieu qui lui a donné le talent, mais aussi à ses godasses de marque PUMA, à qui il a toujours fait confiance.

Tout ce qu’il a remporté avec le Cameroun, s’était aussi grâce à PUMA. Ensemble ils ont écrit les plus belles pages de l’histoire du football mondial, dans un livre où la conclusion reste encore à écrire.

Ça pourrait être avec le Cameroun où il est désormais président de la fédération de football, et détenteur de la bonne signature, si jamais les deux parties ( Fecafoot et COQ SPORTIF) parviennent à s’entendre sur les closes de la rupture du contrat qui court jusqu’en 2023.