Violence sur prélat : Le Père André Sylvestre, Prêtre Haïtien, a été assassiné !

0
170

Un nom de plus qui s’ajoute à la liste déjà très longue de ces prélats qui, à travers le monde, ont perdu la vie des suites de violence sur leur personne, le Curé de la paroisse Notre Dame de la Miséricorde de Robillard n’a pas survécu à ses blessure lundi dernier.

Le père André Sylvestre était curé de l’église Notre-Dame de la Miséricorde à Robillard, au Cap-Haïtien. Selon Vatican news, il a été tué par balles lundi dernier 6 septembre 2021. Très connu et apprécie en terre haïtienne, le prélat de 70 ans dirigeait également un orphelinat. Selon les premiers éléments de l’enquête ouverte et les témoignages reçus, Il a été visé en pleine rue, alors qu’il venait d’effectuer une transaction dans une banque. Deux brigands lui ont tiré dessus depuis une moto avant de tenter de lui arracher  son sac. La tentative de vol a cependant échoué, la foule ayant immédiatement entouré le prêtre mortellement blessé. Le père Sylvestre a été transporté d’urgence à l’hôpital universitaire Justinien. Il est décédé en salle d’opération, peu après son admission. Ses assaillants n’ont pas pu être appréhendés selon Vatican News. L’archevêché du Cap-Haïtien, a exigé des autorités l’ouverture d’une enquête sur l’assassinat crapuleux du père André Sylvestre. Monseigneur Délince Exalus a demandé d’identifier les auteurs de cet acte crapuleux, de les juger et de les punir conformément à la loi.

Les violences sur les prélats dans le monde sont récurrentes. En Haïti en avril 2021 dernier, un groupe de cinq prêtres, deux religieuses et sept laïcs avaient été enlevés, avant d’être relâchés à la fin du mois.  L’agence vaticane d’information Fides, dépendant de la Congrégation romaine pour l’Evangélisation des Peuples donne des chiffres qui inquiètent. Ainsi, selon elle, au cours des 20 dernières années, 535 agents pastoraux ont été assassinés dans le monde, dont cinq évêques. En 2018, trente-cinq prêtres, quatre laïcs et un séminariste ont été tués dans le monde. Un chiffre bien plus élevé que l’année précédente (2017), où 23 missionnaires avaient péri. En 2019, l’agence a dénombré 29 missionnaires catholiques qui ont été tués dans toutes les régions du monde. Les victimes sont 18 prêtres, un diacre permanent, deux religieux non prêtres, deux religieuses et six laïcs. Fides dans son rapport révèle qu’en 2020, 20 missionnaires ont été tués dans le monde. Le nombre le plus élevé de ces meurtres est enregistré en Amérique latine. Au cours de cette année qui s’achève, on déjà enregistré des cas d’assassinats de religieux au Nigeria, au Cameroun, en France et aujourd’hui en Haïti. Le rapport 2021 de Fides qui est attendu en décembre nous donnera surement des sueurs froides.  

Lionel KANA