Le pape François va mieux !

0
270

À la mi-juillet 2021, le Saint Père a subi une opération chirurgicale. Après quelques jours d’hospitalisation, il est sorti et a dû ralentir ses activités. Aujourd’hui, il va beaucoup mieux, si l’on s’en tient à la nature très chargé de son agenda actuel.

            « Je remercie tous ceux qui m’ont entouré de leurs prières et de leur affection pendant les jours de mon hospitalisation. N’oublions pas de prier pour les malades et pour ceux qui les soignent. » C’est par ces mots que le souverain pontife avait exprimé sa gratitude le 14 Juillet 2021 dernier, tout sortant d’une dizaine de jour d’hospitalisation. Ladite hospitalisation faisait suite à une opération suite  à une sévère inflammation du colon.  Selon un médecin catholique que nous avons consulté, Il s’agissait d’une inflammation potentiellement douloureuse des diverticules, hernies ou poches qui se forment sur les parois de l’appareil digestif et dont la fréquence augmente avec l’âge. Notre source précise d’ailleurs qu’une des complications possibles de cette affection est le rétrécissement de l’intestin. La colectomie gauche (le nom médical de cette chirurgie) fut pratiquée à la polyclinique A. Gemelli de Rome.

Le Saint Siège avec réagit à la suite de cette opération en affirmant que : « Le Saint-Père a bien réagi à l’intervention conduite sous anesthésie générale ».  Âgé de 84 ans, le saint Père traine également avec lui depuis des années une vieille sciatique qui affecte sa démarche. François s’était fait enlever le lobe supérieur du poumon droit à l’âge de 21 ans. « Je n’ai pas peur de la mort », confiait-il dans un livre d’entretien réalisé en 2019 avec un journaliste argentin. Après l’opération du poumon, « je ne me suis jamais senti limité dans mes activités […]. Je n’ai jamais ressenti de fatigue ou d’essoufflement », assurait-il.

En consultant l’agenda Papale sur le site officiel du Vatican, on découvre de le Pape prévoit un déplacement à l’étranger, du 12 au 15 septembre en Hongrie puis en Slovaquie. A  Budapest, capitale hongroise, le pape entend s’entretenir «à « huis clos » avec Viktor Orban, premier ministre hongrois, puis célébrera la messe de clôture du 52e Congrès eucharistique international et enfin aura une rencontre avec les représentants du Conseil Œcuménique des Églises et quelques communautés juives d’Hongrie.  C’est une visite éclair de 24heures contraste avec le séjour de trois jours prévus en Slovaquie. En terre slovaque, l’agenda papale prévoit de nombreuses séance de travail : d’abord avec les Autorités, la Société civile et le Corps diplomatique, en suite avec les évêques, les prêtres, les religieux et religieuses, les séminaristes et les catéchistes et enfin avec la communauté juive. Le pape prévoit également durant ce séjour rencontrer les jeunes et la communauté Rom. Il est également prévu une célébration de la divine liturgie byzantine de saint Jean Chrysostome. Au regard de cet agenda, on peut clairement le dire : le pape François va mieux !

Lionel KANA