Obsèques du Cardinal Christian Tumi: l’Église du Cameroun se retrouve à Douala.

0
292

Décédé dans la nuit du vendredi à samedi saint vers 1h30min, on connait désormais les grandes articulations qui meubleront les obsèques de l’Archevêque Emérite de Douala. Dont la levée de coross a eu lieu ce lundi 19 avril.

Rendu Public par l’Archevêché de Douala, il prévoit le Lundi 19 Avril 2021 dès 11heures, (10hGMT) la levée de corps à l’hôpital de la Garnaison Militaire de Bonandjo suivit du transfère de la dépouille à la Cathédrale Saints Pierre et Paul de Douala.

De 12h30minutes à 23heures, quatre messe seront dites. La mardi dès 02heures du matin suivronts les animations diverses et receuillement. A 7heures sera célébré l’office des défunts et à 10heures la messe d’enterrement.

Son éminence Christian Tumi est né le 15 octobre 1930 à Kikaïkelaki un petit village de Kumbo. Il s’est endormi dans le sommeil de la mort à 91 ans dans ses appartements privés à l’Archévêché de Douala, assisté spirituellement par la communauté des prêtres de la cathédrale de Douala.

Ordonné prêtre le 17 avril 1966 à Soppo pour le compte du diocèse de Buéa, « Pray For Cameroon » sera sa devise d’ordination. Il poursuit ses études à l’Institut Catholique de Lyon en France pour des études de philosophie et de théologie. Il valide une maîtrise dans chacune de ces disciplines et s’envole à l’Université de Fribourg en Suisse d’où il reviendra nanti d’un doctorat en philosophie, option métaphysique.

De retour au Cameroun en 1973, il est désigné comme recteur-fondateur du Grand Séminaire Saint Thomas d’Aquin de Bambui. Le 6 janvier 1980, le prêtre de Bamenda, Christian Tumi, est ordonné évêque de Yagoua par le Pape Jean Paul II en compagnie du Cardinal Carlo Maria Martini archevêque de Milan et Mgr Copa un haut diplomate de l’Eglise qui deviendra aussi cardinal sous Benoit XVI. En novembre 1982 Mgr Tumi est nommé archevêque coadjuteur de Garoua avec droit de succession. En mars 1984, il est fait archevêque de Garoua. Huit années après son sacre, Jean Paul II l’élève à la dignité cardinalice. C’était lors du Consistoire du 28 juin 1988. Il est transféré dans l’archidiocèse de Douala le 31 août 1991. Il dirige l’Eglise particulière de Douala pendant dix-huit années et est admis à la retraite le 17 novembre 2009. Il participera au conclave de 2005 pour l’élection du pape Benoit XVI. En 2013, il a plus de 80 ans et ne participera pas à l’élection du pape François pour limite d’âge.

Au sein de la Curie Romaine, Son Eminence a été membre des Congrégations pour l’évangélisation des peuples, pour l’éducation catholique, pour le culte divin et la discipline des sacrements. Membre du conseil pontifical « Cor unum » pour la promotion humaine et chrétienne et membre du Conseil pontifical pour la famille.

Il a représenté le Pape Jean Paul II au Congrès Eucharistique tenu à Kumassi au Ghana en janvier-février 1999. Il est président de la Conférence Episcopale Nationale du Cameroun de 1985 à 1991. Le Cameroun tout entier perd un homme de paix et d’expérience.