Pâques Vaticane 2021 : La Pandémie s’invite dans la célébration

0
597
Le Pape célébrant sans fidèle la Pâques 2020
©ALESSANDRO DI MEO / POOL/EPA/MAXPPP - epaselect epa08353741 Pope Francis leads the 'In Coena Domini' Mass on Holy Thursday at the Saint Peter's Basilica in Vatican City, 09 April 2020. EPA-EFE/ALESSANDRO DI MEO / POOL epaselect VATICAN POPE EASTER

« le Pape se confine…»

Dans une note signée ce 23 mars 2021, le Secrétaire d’État du Vatican communique qu’en raison de la grave situation sanitaire internationale provoquée par la pandémie de covid19, les célébrations liturgiques de la semaine sainte et du dimanche de pâques présidées par le Saint père se dérouleront au Vatican avec la participation d’une poignée de fidèles triés sur le volet. La présence des membres du corps diplomatique traditionnellement invités, n’est donc pas prévue pour cette année 2021. De la célébration de la messe des Rameaux jusqu’à la fête de la résurrection du Seigneur, le jour de Pâques marqué par la traditionnelle bénédiction Urbi et Orbi, les cérémonies se dérouleront en nombre retreint. Tout comme en 2020, on aura une présence très limitée de fidèles. Le programme détaillé prévoit que le dimanche 28 mars,  le Pape célèbrera à 10h30min (GMT) la messe des Rameaux à l’autel de la Chaire, dans la basilique Saint-Pierre. Au même lieu, le jeudi Saint, 1er avril,  la messe chrismale pontificale sera célébrée à 10h tandis que à 18h ce sera la célébration de la messe de la Cène du Seigneur. Fait assez rare pour être souligné, le Pape François ne présidera pas les célébrations. Elles seront conduites par le cardinal Giovanni Battista Re, doyen du collège cardinalice. Toutefois, c’est le Pape François qui présidera comme le veut la tradition la célébration de la Passion du Seigneur.

A 21 heures le vendredi saint, le Chemin de Croix sera célébré sur le parvis de la basilique Saint-Pierre comme l’an dernier, et non au Colisée comme c’était la tradition jusqu’en 2019. Cette année, les méditations de cette Via Crucis ont été confiées par le Pape à un groupe de scouts de l’Ombrie (centre de l’Italie) et à une paroisse de Rome. Les illustrations qui accompagneront les méditations de ce chemin de Croix seront réalisées cette année par des enfants et des jeunes vivants dans des centres d’accueils de la capitale italienne.  Le Samedi Saint 3 avril, le Pape François présidera à partir de 19h30min la veillée pascale depuis l’autel de la Chaire de Saint-Pierre. Le jour de Pâques, à 10h le Saint-Père célèbrera la messe de la résurrection, toujours depuis l’autel de la Chaire dans la basilique Saint-Pierre, avant d’y prononcer son traditionnel message de Pâques et sa bénédiction Urbi et Orbi. Précisons que malgré les restrictions liées au confinement, toutes ces célébrations seront diffusées en direct à la radio et à la télévision vaticane et reprises par de nombreuses chaines d’information catholique.  Il sera aussi possible de vivre l’évènement en streaming sur le site internet et la page Facebook de Vatican News.

« le Vatican indique… »

La note d’information du sécretaire d’Etat du vatican ne surprend guère. Déjà le  17 février dernier, la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements avait donné le ton en communicant sur plusieurs lignes directrices concernant les célébrations de la Semaine sainte 2021. En prenant connaissance du décret vaticanais émis le 25 mars 2020, on y apprendra que les célébrations de la Semaine Sainte ne tiendront pas compte des contraintes liées au coronavirus. «Ce prononcé est également valable cette année. On invite donc à le relire en vue des décisions que les Évêques devront prendre concernant les prochaines célébrations pascales dans la situation particulière de leur pays». Pour la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements :  «L’Évêque, en tant que modérateur de la vie liturgique dans son Église, est appelé à prendre des décisions prudentes afin que les célébrations liturgiques se déroulent de manière fructueuse pour le peuple de Dieu et pour le bien des âmes qui lui sont confiées, dans le respect de la sauvegare de la santé et de ce qui est prescrit par les autorités responsables du bien commun». La Congrégation se dit enfin consciente «que les décisions prises n’ont pas toujours été faciles à accepter pour les pasteurs et les fidèles laïcs», mais elle remercie les évêques et les conférences épiscopales pour leur «réponse pastorale» durant la pandémie. L’enjeu est de célébrer les «saints mystères (…) de la manière la plus efficace possible» pour les communautés, sans négliger «le bien commun et la santé publique.»

L’organisme vaticane émet néanmoins des recommandations :  «L’utilisation des médias sociaux a grandement aidé les pasteurs à offrir un soutien et une proximité à leurs communautés pendant la pandémie (…) Dans toutes les célébrations, en accord avec la Conférence Épiscopale, il convient de prêter attention à certains moments et gestes particuliers, en tenant dûment compte des exigences de la santé (cf. Lettre du Cardinal Préfet aux Présidents des Conférences épiscopales Revenons avec joie à l’Eucharistie ! 15 août 2020, Prot. n° 432/20)(…) La Messe Chrismale peut être célébrée à un autre jour plus approprié si nécessaire; il convient qu’une représentation significative de pasteurs, de ministres et de fidèles y participe (…) Pour les célébrations du Dimanche des Rameaux, du Jeudi Saint, du Vendredi Saint et de la Vigile Pascale, les indications de l’année dernière s’appliquent (…) On encourage la préparation de feuillets appropriés pour la prière familiale et personnelle, en mettant également en valeur certaines parties de la “Liturgie des Heures”».

Rappelons que le mardi 22 Mars 2021, L’Italie a recensé 551 nouveaux décès dus au Covid-19, contre 386 la veille, ce qui porte le total à 105.879 morts dans le pays depuis le début de l’épidémie, le deuxième bilan le plus élevé sur le continent après le Royaume-Uni. Par ailleurs, 18.765 nouvelles contaminations ont été recensées, contre 13.846 la veille. De façon plus particulière dans le Latium, la région d’Italie centrale où se trouve Rome, on dénombre à ce jour 269 729  cas au total, avec  6 374 décès et  214 853 guérison (chiffre de l’OMS).

Lionel KANA