L’application Tik Tok interdite aux Etats-Unis !

0
323

« En bref… »
…. Si vous êtes au pays de l’oncle Sam et que vous n’avez pas encore téléchargé TikTok, sachez que depuis dimanche 20 septembre 2020, il vous est impossible de le faire. L’application est bannie des espaces stores américains. C’est depuis le 06 aout 2020 que le président Trump a pris la décision pour des raisons de « sécurité nationale » de retirer l’application de l’espace cybernétique américain. Le département d’Etat américain en charge du Commerce est chargé d’appliquer la décision. Pour cette institution « nous protègerons les utilisateurs aux Etats-Unis en empêchant l’accès à ces applications et en réduisant considérablement leurs fonctionnalités ». Précisons que ceux qui ont déjà téléchargé cette application pourront continuer de l’utiliser mais ne pourront malheureusement pas faire des mises à jour. L’application WeChat est également visée par la même interdiction. L’interdiction de Tiktok a déjà été vécu ailleurs. L’inde a interdit l’application sur son territoire depuis le 30 juin 2020 pour, selon les autorités, « assurer la sécurité et la souveraineté du cyberespace indien ».
Tik Tok est chinois. C’est le géant chinois Byte Dance qui en est propriétaire. Fondée en 2012 par le Chinois Zhang Yiming, la société est basée à Pékin. C’est en 2017 que TikTok est lancé après que deux autres applications similaires (Toutiao et Douyin) aient échoués à propulser l’entreprise dans le monde des affaires. La société est financée par des fonds privées américains et chinois, ces derniers étants des actionnaires largement majoritaires. Jusqu’à ce jour, l’entreprise n’est pas cotée en bourse. En mai 2020 l’agence Bloomberg l’a valorisé à 100 milliards de dollars. Son chiffre d’affaire en 2019 était de 17 milliards avec 3 milliards de profit selon CNBC. Byte Dance affirme que son application fait 1,5 milliards d’utilisateurs mensuels et 700 millions d’utilisateurs quotidiens. Son commité directeur est formé d’industriel et de haut dignitaire du parti communiste chinois.

« Géopolitique ! »
En réalité, le gouvernement américain accuse les chinois d’exploiter les données des utilisateurs de TikTok à des fins d’espionnage. En fin juin dernier la colère de Trump est montée d’un cran quand l’application a été utilisé pour une contre-campagne de son meeting à Tulsa en Oklahoma. Des adolescents américains fan de k-pop ont demandé aux électeurs de la localité de ne pas répondre présent au meeting de Donald Trump. Ce dernier s’est retrouvé avec 6200 personnes dans une salle de 20.000 places. Son adversaire démocrate Joe Biden, quelques jours plus tard a recruté dans son équipe de campagne Mary Joe Laupp alias « Tiktok GrandMa » l’une des portes-flambeaux de ce boycott réussi. Trump avait sommé l’entreprise chinois de faire d’une boite américaine le principal actionnaire de Tiktok. Les géants américains Oracle et Microsoft s’étaient même déjà proposés pour racheter les parts chinoises. Un moratoire avait été donné. C’est son expiration qui induit donc le bannissement du téléchargement de l’application sur les plates formes stores des USA. Trump a donné à l’entreprise chinoise le délai 12 Novembre 2020 pour s’exécuter au risque de voir l’application purement et simplement interdite avec des sanctions encore plus lourdes visant les entreprises américaines qui collaboreraient avec le géant chinois.
Quoi qu’il en soit, cette décision n’arrange pas vraiment les géants américains de la téléphonie comme Apple et Google. Le risque de perdre leurs parts du marché chinois est réel. Kevin Mayer un américain, Ex PDG de TikTok depuis quelques jours (démission suite aux pressions américaines) avait déclaré sur son blog personnel en Juillet que « Nous ne sommes pas politiques, nous n’acceptons pas d’agenda. Notre seul objectif est de rester une plateforme animée et dynamique apprécié de tous ». TikTok a vu son nombre d’abonné croitre exponentiellement durant la période de confinement. Selon l’agence de Presse Reuters, Tik Tok sera en train de travailler avec ses partenaires américains sur la création d’une entité américaine Tik Tok Global qui pourrait rassurer le gouvernement américain.


« Tiktok le narcissique? »
L’application n’est pas simplement au cœur d’une guerre d’influence entre la Washington et Pékin, elle est aussi au cœur de nombreuses polémiques. Selon certains psychologues, Tik tok surfe sur l’hyper sexualité des adolescents. En effet tout porte à croire que l’application filtre, voire supprime complètement les contenus qui mettent en avant la pauvreté la misère les handicaps sociaux au profit d’un contenu un peu plus tiré vers le sexe, la pudeur, le luxe, et la beauté du corps. Tenez par exemple, difficile d’y voir une star en situation d’obésité qui est mis en avant. Les filtres des contenus sont adossés sur des concepts de « beauté » « embellis ». Selon une enquête mené en France des enfants de 10 à 12ans considéré comme des pré-adolescents sans défense par les psychologues du 2.0 ont des comptes TikTok alors que selon les conditions d’utilisation de l’application que nous avons parcourues, il faut avoir au minimum 13ans. Il est clair que ce sont les très jeunes, plus exposés aux addictions qui sont les plus nombreux sur la plateforme. La super star de Tiktok Charli d’Amelio qui cumule à elle seule plus de 70 millions de followers n’a que 16ans… Par ailleurs n’oublions que le cyber espace est aussi dangereux pour les plus jeunes car parfois derrière des profils des adolescents se cachent parfois des pédophiles. TikTok est un réel danger pour nos enfants, l’application fait le culte de la beauté du corps et donc des superficialités à l’aide des filtres qui montrent toutes une image qui n’est pas vous. En 2019 la fédération du Commerce américain avait infligé une amende de 5,7 millions de dollars américains à TikTok pour avoir collecté illégalement des informations personnelles sur des enfants de moins de 13ans. Le Pape François prêche par l’exemple en ce qui concerne l’utilisation de ce réseau social. Sur son compte TikTok (@pontifex_dixit) figure une centaine de courtes vidéos sur des extraits de messes, des extraits de discours officiels. La description qu’il donne de son compte sur son profil est très claire : « les plus belles paroles et réflexions du Pape François » peut-on lire. Il nous montre donc que l’application peut être utilisé à des fins d’évangélisation et d’éducation.
Lionel KANA

Depuis le dimanche 20 septembre 2020, l’application mobile TikTok est interdite de téléchargement sur les plates formes stores en territoire américain. Une décision prise par le gouvernement de Trump dans un contexte de soupçon d’espionnage alors que les effets de ladite application sur les adolescents font polémiques dans le monde.