La paroisse universitaire Saint François Xavier et le Centre Catholique universitaire de Yaoundé ont procédé à la clôture des activités académiques pour l’année pastorale 2019-2020. C’est habituellement dans une ambiance festive que se déroule l’assemblée générale de clôture des activités du CCU de Yaoundé. Cependant, dans le contexte grave de la crise sanitaire mondiale de la Covid-19, les travaux de clôture se sont effectués dans une atmosphère plutôt morose.

Lancée le 3 octobre 2019, l’année pastorale 2019-2020 était décisive pour la communauté paroissiale relativement à son plan d’action annuel 2019-2020 assez consistant. Au rang des activités relevant de ce plan d’action figurait l’avancée les différents projets d’infrastructures, notamment la construction de la nouvelle chapelle; la relance et le développement du centre d’excellence technologique dédié au missionnaire Jésuite Meinrad Hebga, connu abritant désormais le Technopole Meinrad Hebga; et bien d’autres projets.

projet de construction de la nouvelle chapelle universitaire du CCU de Yaoundé

Le dimanche 19 juillet 2020, il est revenu au Père Kisito Nantoïallah Matrengar, en sa qualité de Curé de la paroisse universitaire Saint François Xavier et d’aumônier du Centre Catholique Universitaire, de prononcer l’allocution de clôture de l’année pastorale 2019-2020 à la fin de la messe célébré pour la circonstance. Dans son discours, le père Kisito a revisité les activités qui ont été menées en cours d’année en soulignant les avancées réalisées, et les obstacles rencontrés. Il a ensuite évoqué les grands défis du CCU pour l’année pastorale 2020-2021, en se projetant dans une vision stratégique.

Au compte des activités réalisées, le père aumônier s’est appesanti sur les effets de la crise sanitaire de la Covid-19 sur les activités paroissiales. Il a ainsi souligné l’impact de la Covid-19 sur la situation économique et sur les activités spirituelles de la paroisse universitaire. Au niveau économique, on retiendra que la paroisse n’a pas pu octroyer l’allocation pour l’alimentation des prêtres comme il se doit. En outre, les restrictions des célébrations eucharistiques ont entrainé une baisse importante des entrées financières de la paroisse, entrainant un affaiblissement de ses capacités à assumer certaines charges. Sur le plan spirituel, compte tenu du respect des mesures barrières liées au plan de riposte contre la Covid-19, la suspension des activités spirituelles qui attiraient un nombre important de fidèles, tel que le traditionnel pèlerinage de Carême, ainsi que la limite du nombre de participants aux célébrations eucharistiques, ont particulièrement affecté la vitalité de la vie spirituelle communautaire de la paroisse.

Pour ce qu’il y en est des activités de l’année académique et pastorale 2020-2021, l’aumônier a évoqué quelques grandes lignes d’action dans lesquelles les étudiants chrétiens du CCU pourront aisément s’insérer. Il est ainsi prévu pour l’année prochaine, un certain nombre de reformes visant à rendre le conseil aux affaires économiques plus efficace dans sa mission afin qu’il dispose de plus grande marge de manœuvre pour permettre au au centre catholique universitaire de disposer d’une plus grande autonomie financière. Le plan d’action 2020-2021 prévoit aussi d’amplifier la soutien au Technopôle Meinrad Hebga, et à la bibliothèque académique, afin de rendre le centre plus attractif aux étudiants de toutes les universités et aux paroissiens.

Afin d’atténuer les effets de la pandémie de la Covid-19 sur l’avancement du chantier de la nouvelle chapelle, le Père Kisito a invité la communauté paroissiale à s’appuyer sur elle même pour assumer ses ambitions. Ainsi, la mobilisation du montant de 35 millions de francs CFA nécessaire à l’achèvement des travaux de construction de la nouvelle chapelle, a été reparti par enveloppe de montants compris entre 500.000 FCFA et 1.000.000 de FCFA à collecter par les groupes et services du centre. Si le défi financier est important au regard du contexte de crise économique postcovid-19, le père aumônier a encouragé la communauté à croire que cela est possible. Il a ainsi invité les uns et les autres à se confier au travail collectif et à Dieu, car comme le dit l’apôtre « Tout est possible à celui qui croît » (Mc 9,23).

Pour conclure son allocution, le père Kisito a annoncé la nomination d’un nouveau Vicaire paroissial au CCU par le père Mathieu Domba, Supérieur des jésuites de la Province de l’Afrique Occidentale. Il s’agit du père Hervé Bitomo qui viendra renforcer l’équipe pastorale du Centre Catholique Universitaire de Yaoundé. Une bonne nouvelle qui a été accueilli par une salve d’applaudissement. Le père Hervé Bitomo remplacera le père Robert Sauvadet, qui après 09 ans de mission au Cameroun, notamment au CCU et auprès de la Communauté de Vie Chrétienne (CVX) , est retourné en France pour des raisons de santé. C’est avec cette bonne nouvelle que le Père aumônier du CCU a conclure les travaux de l’assemblée générale de clôture l’année académique 2019-2020.