Discours de fin d’année académique 2019-2020 de l’aumonier du Centre Catholique Universitaire de Yaoundé

0
451

L’intégralité du discours du père Kisito Nantoïallah Mantregar, Aumonier du CCU et Curé de la paroisse universitaire Saint François Xavier de Yaoundé.

Chers paroissiens, chers étudiants

Que la paix soit avec vous !

Alors que nous nous préparons à clôturer cette année pastorale, de sérieux défis nous ont été imposés par la covid-19, notamment les défis concernant les questions de santé, et les questions économiques – la paroisse n’a pas pu donner l’allocation qu’elle avait l’habitude de donner pour l’alimentation des prêtres -. Nous n’avons pas aussi pu prier normalement à cause de la suspension des activités spirituelles, et de la limite de quota de participants aux célébrations eucharistiques liée aux mesures pour lutter contre la pandémie. Nous devons remercier Dieu de nous avoir protégés nous et nos famille. Nous continuons de prier pour ceux qui ont été victimes à travers le monde et ceux qui sont encore infectés et affectés.

Nous étions depuis la période du Carême engagé dans la préparation de notre pèlerinage paroissial annuel. Par ailleurs, nous avions déjà entamé la mise en place du conseil des affaires économiques paroissiales et du comité de «jumelage» comme requis par l’archidiocèse à la suite de la visite pastorale du vicaire général lorsque la crise sanitaire de la Covid-19 a venu verrouiller nos initiatives. Cela a paralysé toutes nos activités et programmes. Même la récolte prévue en mai, juin, juillet n’a pas pu se dérouler, et le projet de construction n’a pas pu se poursuivre comme prévu.

Avec toutes ces turbulences, on peut se demander pourquoi fermer quelque chose qui ne fonctionnait même pas correctement ? Pourtant, il est important d’évaluer le peu qui a été fait et de bien se préparer pour l’avenir. Je pense que maintenant tout le monde a compris que la Covid-19 peut être là pour longtemps. Nous n’avons donc pas d’autre choix que de vivre avec cela en planifiant de manière plus stratégique nos actions futurs.

Un dicton de Lewis Carrol dit ceci : «Si vous ne savez pas où vous allez, n’importe quelle route vous y mènera». À la paroisse universitaire Saint François Xavier, nous savons où nous allons et nous ne pouvons nous engager dans n’importe quelle route. C’est pourquoi nous souhaitons rendre le conseil aux affaires économiques et au «jumelage» efficace et efficient. Ses tâches seront précisément de s’assurer du bien-être holistique de la paroisse et du centre à travers l’utilisation judicieuse des biens paroissiaux dans le but d’une réelle autonomie financière. Par conséquent, il est nécessaire de revoir le fonctionnement du Technopole Meinrad Hebga; les différentes salles utilisées pour les études et les formations; la bibliothèque académique, afin de les rendre plus attractives pour les paroissiens, et pour tous les étudiants des différentes universités, instituts et écoles privées qui nous entourent. Le comité produira une brochure présentant la paroisse et le centre, en déclinant ce que nous pouvons offrir à toutes les personnes qui transitent quotidiennement par la paroisse et le centre. Au moins 500 étudiants passent quotidiennement par le centre. C’est l’occasion pour nous de leur faire mieux connaître nos services et la paroisse. De plus, le comité nous aidera dans l’étude de faisabilité de la construction de petits commerces à louer devant le chantier. Nous avons déjà demandé à ceux qui utilisent actuellement espace gratuitement de quitter libérer les lieux avant la reprise de la prochaine année pastorale.

En ce qui concerne la fête de récolte, notre prochaine saison de récolte commencera avec le lancement de notre nouvelle année pastorale en octobre. Cette saison de fête de récolte ne fonctionnera officiellement que pendant trois mois (octobre, novembre, décembre). C’est pourquoi, nous appelons tous les dirigeants des groupes à commencer à préparer et à mobiliser les membres dès maintenant. Notre objectif pour la prochaine année pastorale est de couvrir la charpente de notre nouvelle chapelle en construction, afin que nous puissions déjà commencer à l’utiliser. Je crois fermement qu’avec la grâce de Dieu nous pouvons y arriver. Il nous faut au moins 35 millions de CFA selon les estimations des ingénieurs, pour atteindre la toiture. Utilisons donc tous les moyens justes et raisonnables pour atteindre notre objectif. Nous continuerons à rechercher avec le comité des sources de financement externes. Pour ce est des sources internes de financement, le minimum que nous demandons à chaque groupe comme objectif à atteindre est de 500 000 F et le maximum est d’un million. Il a été élaboré une liste des groupes avec les montants 500 000F. Nous avons conscience que pour un groupe composé uniquement d’étudiants, c’est beaucoup d’argent. Mais nous pensons que vous pouvez y arriver si vous utilisez votre créativité et votre réseau d’anciens membres des groupes qui travaillent actuellement. Ces anciens peuvent réellement nous aider si c’est pour une cause authentique comme notre chantier de construction. Alors n’ayez pas peur du montant. Au-dessus de tout cela, mettons d’abord les ressources spirituelles. Continuons de prier pour ce projet. Ce n’est pas notre projet. C’est le projet de Dieu. Alors, que sa volonté soit faite pour nous.

Permettez-moi de terminer avec cette bonne nouvelle. Pour la prochaine année pastorale, notre provincial, le très révérend Père Mathieu Domba, nous envoie un nouveau prêtre pour renforcer notre équipe pastorale. Il s’appelle le père Hervé Bitomo. Il a terminé ses études à Rome et c’est spécialisé en liturgie. Nous sommes très reconnaissant au Père Mathieu pour l’importance accordée à la mission des jésuites dans ce centre paroissial et universitaire.

Je déclare donc close l’année pastorale 2019-2020 au Centre Catholique Universitaire de Yaoundé.

Que Dieu vous bénisse!