Le chrétien face à la Covid-19

0
219

La crise sanitaire de la Covid-19 est aujourd’hui mondialement établie. Elle a largement donnée lieu à la généralisation de la peur et a immanquablement démontré les limites des politiques et l’impréparation des système de santé dans divers pays a y faire face. A l’heure où la caste des personnes vers qui l’humanité a l’habitude de se tourner pour la résolution des crises n’arrive pas encore à trouver une solution définitive, a quoi peut servir la foi ? Face aux inquiétudes multiples, et à la course internationale aux solutions destinées à nous sortir de cette impasse, alors que le nombre de victimes de cette maladie ne cesse de croître, comment les chrétiens vivent-ils ces temps graves ?

« Nécessairement se tourner vers le seigneur et prier »

A bien observer, il est clair que l’humanité est brimée, broyée et ne peut se défendre véritablement. Les chrétiens quant à eux doivent désormais travailler avec un monde qui ne dépend pas d’eux et sont persécutés dans l’expression de leur foi. Avec les messes interdites, les églises vides ou fermées,  ils sont contraints de rester confinés et espérer que les autorités trouvent solution. Cependant au regard de l’actualité, force est de constater que la situation semble ne pas se remédier d’aussitôt. C’est alors que le chrétien doit prendre les choses en main et se tourner vers l’Eternel, implorer sa miséricorde pour qu’ils viennent en aide à l’humanité comme il a toujours fait dans le passé. Les chrétiens disposent de la vraie arme ou du vrai remède qu’est la prière pour lutter contre ce covid-19. Ils doivent sans détour se tourner vers le seigneur afin de prier pour l’église dont cette épidémie tend à vouloir faire disparaître. Leurs prières doivent converger vers le ciel pour demander le pardon du Tout-puissant afin d’obtenir la guérison pour les personnes atteintes du virus. C’est aussi l’occasion pour les chrétiens d’inviter les uns et les autres qui ne pensent pas rencontrer Dieu, à la purification et à la conversion car cette pandémie pourrait être un avertissement de l’éternel aux Hommes qui continuent de vivre sous le mépris et la négligence de son autorité. Parce que l’éternel est bon et il est miséricordieux il n’y a aucun doute qu’il sera à l’écoute des prières de ses fidèles. C’est dans ce sens que la bible dit de « ne pas paniquer, de prier sans cesse et de ne s’inquiéter de rien ; mais en toute chose faire connaître nos besoins à Dieu par des prières et des supplications avec des actions de grâce et la paix de Dieu qui surpasse toute chose gardera nos cœurs et nos pensées en Jésus-Christ ». Le seigneur est plus fort que le covid-19. La clé est de garder les yeux fixés sur lui, de le suivre parce qu’il est celui qui nous protège et nous soutient. En réalité, malgré toutes les tribulations et persécutions que traversent les chrétiens, ils doivent garder l’espérance en christ au milieu de toutes ces difficultés car comme il est dit dans Jean 16-33 : « vous aurez des tribulations dans le monde, mais prenez courage, j’ai vaincu le monde ». Egalement dans Mt 6 : « Ne vous inquiétez donc pas pour votre vie, votre nourriture, vos vêtements » ; « cherchez d’abord le royaume et la justice de Dieu et toutes ces choses vous seront données par-dessus .Ne vous inquiétez pas du lendemain, car le lendemain aura soin de lui-même. »Par ailleurs, le chrétien en tant que citoyen, doit respecter les mesures barrières prescrites par l’OMS et le gouvernement de son pays.

« La prière, une arme efficace contre le coronavirus »

Tout le monde a été notifié de rester chez soi parce que semble-t-il cela constituerait à réduire le risque de contamination. Cependant l’on devrait s’attendre à ce que le fait de confiner les gens, leur interdire d’aller à l’église pour servir et prier le seigneur encouragerait davantage les politiques et les organisations mondiales de résolution de crise à trouver promptement la solution finale pour éradiquer  cette maladie, que non ! L’on assiste plutôt à un spectacle désolant de qui peut faire quoi, qui a raison, qui a tort, qui peut être le premier à trouver le vaccin. Cela va dans tous les sens tandis que les gens meurent par millier au fil des jours.  Par ailleurs l’on croyait se diriger vers  des pistes de solution à travers l’artémisia malgache ou la décoction de Monseigneur Kleda, Archevêque de Douala. A contrario, ont surgit des polémiques faisant état de ce que ces potions n’avaient fait l’objet d’aucun protocole scientifiques. Toutes les alternatives sont remises en cause. On serait tenté de se demander si la vie des victimes souffrantes et agonisantes attendrait que les scientifiques finissent leurs essais en laboratoire pendant que celles-ci luttent entre la vie et la mort. La science, ne serait-elle pas en train de subtilement nous démontrer ses insuffisances ? Face donc à cette inconstance et tergiversation, il est bon pour le chretien de se pencher vers le bon berger, qu’ils fassent appel au Seigneur pour implorer sa miséricorde, lui étant le seul et l’unique chemin vers qui les hommes ne seront pas déçus  afin d’obtenir la vraie solution à cette crise. Comme le dit le psaume 121 « le secours me vient de l’éternel ; le créateur du ciel. Il ne permettra point que ton pied ne chancelle. L’éternel te gardera de tout mal  ». Un  chrétien est indestructible tant que Dieu est avec lui. c’est pourquoi il a la certitude que même si ses pires craintes se réalisent , il sera toujours tenu par la main forte et puissante du seigneur , car il a promis qu’il sera toujours avec les Hommes , il n’a pas promis qu’il n’y aurait pas de souffrance , mais que ces dernières ne seront jamais hors de portée de sa main bienveillante.

Ecoles fermées, places boursières en déroute, crise économique en vue, plus grave encore Eglises fermées ou à moitié vides, tout le monde retient son souffle, pour de nombreuses personnes c’est une période effrayante. En tant que chrétiens, nous devons nous remettre davantage au seigneur en nous appuyant sur les promesses contenues dans la bible, (actes17 ,28) : «  En lui nous avons la vie, le mouvement et l’être ». Dieu est là si nous avons le courage de le chercher. Ses voies ne sont pas nos voies mais nous pouvons avoir la confiance qu’il accomplira sa volonté parfaite et qu’il nous invite à participer à son plan pour le monde.

JOEL NTSAMA