FECAFOOT : une manne source de dissension

0
836

En pleine lutte contre le covid-19, la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), a décidé d’apporter un appui financier à certains joueurs évoluant dans les championnats masculins de première et deuxième division et féminins de première division. Un don qui, a priori, devrait permettre aux footballeurs Camerounais d’être confinés en toute sérénité.

La nouvelle est tombée le vendredi 17 avril 2020, par un communiqué signé de son secrétaire général monsieur Benjamin Didier BANLOCK, invitant tous les présidents de clubs de l’élite 1 et 2, et ceux de la première division de football féminin, à leur faire parvenir dans 24 heures, une liste de 25 joueurs et encadreurs chez les garçons, et de 20 joueuses et encadreurs chez les filles.

Ces personnes devront bénéficier d’un léger appui financier, qui leur permettra de survivre pendant la période de confinement, en attendant que les choses reprennent où elles s’étaient arrêtées, si par la grâce de Dieu tous sont encore en vie.

Toutefois, il est important de relever le gros problème que la méthode implémentée par le président Mbombo Njoya et ses collaborateurs, pose aux présidents des clubs, dont les effectifs vont largement au delà des chiffres arrêtés par la FECAFOOT, et qui ne savent pas encore quel stratagème utiliser pour satisfaire tout le monde. A moins de remettre la main dans la poche pour certains, ou alors de simplement refuser cette aide pour les autres, afin  d’éviter le risque de ne satisfaire qu’une poignée de personnes et de fragiliser le groupe.

S’interrogeant sur la question, certains joueurs et encadreurs attendent voir le crédit que leur accordent leurs dirigeants, tandis que certains dirigeants restent sceptiques sur la portée de l’acte posée par la FECAFOOT. A cet effet, les questions fusent tout azimut. Est ce que seulement 25 personnes par club font face à la pandémie? Pourquoi la fédération n’a t-elle pas simplement remis comme d’habitude cette aide aux responsables de clubs pour les distribuer? Pourquoi la fédération n’a t-elle pas choisie elle même les 25 personnes bénéficiaires de cet appui quand on sait qu’elle dispose de toutes les listes complètes des footballeurs et entraîneurs camerounais?

Certains suspicieux vont plus loin en se demandant pourquoi cette aide arrive seulement à peine deux jour après la mort du directeur administratif et financier (DAF) de la FECAFOOT Monsieur Ebénéser Nzonlia des suites de maladie?

En espérant que cet acte de générosité de la part de la fédération soit animé de bonnes intentions, nous souhaitons qu’un compromis soit fait entre les différents responsables, Afin que tous les footballeurs détenteurs d’une licence puissent bénéficier de  cet appui.