Confinement : les célébrations eucharistiques en mode 2.0

0
638

Le confinement et la suspension des célébrations eucharistiques ouvertes au public sont une réalité. Toutefois certains prêtres ont décidé d’exploiter les réseaux sociaux pour continuer de célébrer les messes en communion avec leurs fidèles internautes.

« En ligne… »

Dès l’annonce du confinement au Royaume-Uni, le Révérend Père Stephen Beach a créé une chaine youtube à son nom. Il y célèbre les messes quotidiennement et y diffuse des sermons. Il est vicaire de la paroisse Saint Budeaux. Le Père Thibaut, prêtre à la paroisse de Bruz, près de Rennes en Illes-et-Vilaine a adopté la même méthode. Les Prêtres français sont loin d’être les seuls qui ont décidé d’exploiter les réseaux sociaux pour maintenir un certain contact avec leurs paroissiens durant cette période de confinement. Plus proche de nous au Cameroun nous avons l’Abbé Etienne Bakaba. Sur sa page facebook officiel, celui qui se fait appelé « le mannequin de Jésus » mène un entretien permanent des fidèles internautes. Tenez par exemple, Monsieur l’Abbé fait les messes en semaine dès 06heures (TU) et le dimanche dès 09heures(TU). Les intentions de messe sont enregistrées sur sa page la veille de la célébration. La messe matinale elle même est précédée par la prière du Chapelet ou le Chemin de Croix dès 05heures (TU) du matin en direct sur sa page. Dimanche dernier, Mgr André Marceau évêque de Nice et Mgr Robert Le Gall évêque de Toulouse ont bénit les rameaux en direct sur leurs comptes respectifs facebook et Youtube. Au Cameroun, l’Abbé Etienne a bénit les rameaux « en live » sur sa page officielle durant la messe qu’il a célébrée à l’occasion. Il ne manque jamais de rappeler à ses fidèles internautes d’être toujours dans les conditions psychologiques et sociales d’une messe en paroisse (tenue, attitudes, méditation, participation etc..). L’Abbé a lancé également les confessions « par appel vidéo » tout au long de la semaine sainte. Toutefois les aléas du direct notamment le niveau de pénétration internet et le débit y relatif au Cameroun sont des éléments qui « perturbent » régulièrement ces célébrations.

« Messe en visioconférence »

C’est la technique qu’a choisit L’Abbé Olivier Monnier. Il célèbre la messe, seul en Paroisse mais connecté à de nombreux fidèles via la technologie de visioconférence qu’offre l’application « Skype ». Celui qui est curé de la paroisse d’Illiers-Combray dans la région d’Eure-et-Loir en France, donne des détails qui peuvent inspirer plus d’un : « j’accroche mon téléphone sur un pied de cierge et je me connecte ». Ce religieux de 58ans célèbre ainsi ses messes depuis le 18 Mars 2020, au lendemain de la mise en place du confinement en France. Le Curé de la Paroisse St Jacques reconnait que les mesures de confinement « ont chamboulé la vie des paroisses à bien des égards ».

Durant ces célébrations le religieux sort la statue de Saint Roch, guérisseur de la peste. Au cours de la messe des rameaux, le Curé confie avoir enregistré 36 connexions. Un record pour lui, car habituellement ce n’est qu’une dizaine de fidèles qui lui sont « fidèles ». L’abbé Olivier termine avec cette note d’espérance : « je célèbre la messe seul mais on n’est jamais seul, il y a un bon Dieu qui est là. Et souvent avec les paroissiens on discute durant un quart d’heure après la messe, cela à un petit rôle social ». Toutefois, certains critiques fustigent cette « numériquation » des célébrations Eucharistiques qui ne saurait remplacer la présence physique du fidèle et sa communion au corps et au sang du Christ. En face on indique que même le Successeur de Pierre, devant une place Saint-Pierre vide procède à des bénédictions. C’est dire qu’avec ce confinement l’évangélisation en ligne a le vent en poupe.

Lionel K@N@