Politique culturelle : de nouvelles dispositions fixent les appuis financiers en faveur des artistes en détresse.

0
537

Les contours de cet appui, ainsi que les modalités des interventions  ont été reprécisés le lundi 09 mars 2020 dans la salle des actes du Musée national à Yaoundé par le ministre des Arts et de la culture, Pierre Ismaël Bidoung Kpwatt.

Désormais le Ministère des Arts et de la Culture (MINAC) devra payer de ses poches, l’aide apportée aux artistes en détresse. C’est ce qui ressort de la loi portant régime financier de l’Etat et des autres entités publiques. Alors que le ministère des finances était le seul à approvisionner les comptes d’affectation  spéciale, dorénavant, certains ministères dont celui de la culture devra s’occuper personnellement des artistes en situation difficile.

De ce fait, le MINAC devra désormais trouver des stratégies d’accroissement de cette nouvelle dotation budgétaire, afin d’assurer de façon continue cette responsabilité qui jusque-là lui était étrangère. Pour le Professeur Christophe MBIDA MINDZIE, Secrétaire Général par intérim du Ministère des Arts et de la Culture, l’exploitation des œuvres et du Musée national constitue déjà une porte de sortie quant aux stratégies génératrices de revenus : « L’exploitation des œuvres peut rapporter de l’argent, les entrées du musée peuvent rapporter de l’argent », a-t-il affirmé.  

Les artistes en détresse ne seront pas les seuls bénéficiaires de cette aide. L’appui onéreux du MINAC profitera également aux familles des artistes de regretté mémoire : « le Ministère a prévu un certain nombre  de dispositions ponctuelles pour aider les artistes en détresse, malades graves ou alors des familles des artistes qui  sont décédés », a poursuivit le Secrétaire Général par intérim au Ministère des Arts et de la Culture.

La dotation budgétaire du MINAC ne pesant pas assez pour satisfaire tout le monde dans l’immédiat, les premiers bénéficiaires sont une vingtaine de personnes parmi lesquelles Nguéa Laroute, malade et Ntoumba Mika récemment décédé. Des appuis financiers ont été remis à leurs familles respectives.

Cet appui financier concerne tous les arts confondus (musique, cinéma, littérature ect).Toutefois, le compte d’affectation spéciale pour le soutien de la politique culturelle sera plus profitable aux artistes qui adhèrent aux fédérations.