Covid-19 au Cameroun : l’Archevêque de Yaoundé veut réduire les risques de contamination de l’épidémie

0
271

C’est dans une note pastorale portant mesure de prévention contre le Covid-19, que Monseigneur JEAN MBARGA, Archevêque de Yaoundé a interpellé les fidèles à plus de vigilance pendant les célébrations eucharistiques.

Rédigée le 13 mars 2020, la note a été rendue publique dimanche dernier, 15 mars 2020, lors des célébrations eucharistiques, dans toutes les paroisses de l’Archidiocèse de Yaoundé. Dans cette note circulaire, l’Archevêque demande de veiller à ce qu’il ait assez d’espace et d’aération pour tout le monde, lors des célébrations et des rassemblements. Des instructions que plusieurs prélats trouvent difficiles à respecter, surtout pendant les célébrations du dimanche. « Nous sommes très nombreux ici le dimanche, nous ne pouvons pas vraiment créer de l’aération entre nous, mais nous le ferons », s’est adressé à ses fidèles, l’Abbé  JOSHY MATHEW, curée de la paroisse Sainte Joséphine Bakhita d’Ekoumdoum à Yaoundé. Entre autres mesures préventives contre le COVID19, les fidèles ne devront plus se donner la traditionnelle  paix du Christ qui précède généralement la communion. Aussi, ladite communion ne devra désormais se prendre que dans la main exclusivement, et plus dans la bouche comme certains fidèles aiment à le faire.

En ce qui concerne les concélébrants de la messe, ils doivent désormais communier par intinction. Forme de communion qui consiste à tremper l’hostie consacrée dans le vin consacré également. La personne qui communie ne porte donc pas les lèvres au calice. En outre, ils sont invités à surseoir l’aspersion d’eau bénite et l’usage du bénitier. L’Archevêque rajoute qu’ « en toute responsabilité, et pour le plus grand bien de tous, il importe que chaque fidèle coopère à cette campagne de sensibilisation pour prévenir la propagation du coronavirus ».

Même si nous apprenions le lundi 16 mars deux premiers cas de guérison complète des malades du Covid-19 pris en charge à l’hôpital central de Yaoundé depuis deux semaines, l’épidémie continue de se propager dans plusieurs pays de l’Afrique subsaharienne, et le Cameroun n’est pas épargné. D’autant plus que le ministre de la santé le Dr MANAOUDA MALACHIE, annonçait Mardi 17 mars au matin dans un tweet, l’enregistrement de cinq (05) cas  supplémentaires de Covid-19  à Yaoundé.  Un chiffre qui est rapidement monté à 13 cas confirmés au Cameroun le Mercredi 18 mars 2019. Le Minsanté précisait d’ailleurs dans ce tweet que « chacun de nous peut arrêter la circulation de ce virus en prenant des mesures de distanciation prescrites ». Les instructions de l’Archevêque arrivent donc à point nommé et devraient de ce fait être mise en pratique par les fidèles jusqu’à nouvel ordre. Monseigneur Jean MBARGA invite par-dessus tout, à la solidarité entre chrétiens ainsi qu’à la fervente prière de tous « pour implorer le secours divin ».