Grand Dialogue National : les choses se précisent

0
769
compte tweeter du Grand dialogue National

Annoncée pour la fin du mois de septembre, les dates du grand dialogue national sont connues. Les consultations préparatoires ont démarré. Les modalités pratiques d’hébergement et de transport des participants sont fixées. Le site du secrétariat technique est indiqué, les adresses électroniques et sites internet disponibles. La désignation des commissions ne saurait tarder.

« Tout a commencé par le discours… »

Dans un message télé et radio diffusé à la nation dans la soirée du mardi 10 septembre 2019, le Chef de l’Etat Camerounais a annoncé et tracé les grandes lignes du dialogue national sensé résoudre la crise anglophone. L’économie du discours de Paul BIYA nous renseigne que le Chef de l’Etat veut démontrer qu’il tient le gouvernail et fixe le cap. Il a réaffirmé sa volonté à préserver l’Etat de droit et de maintenir l’intégrité territoriale du Cameroun. Le dialogue dont il est question, concernera principalement la situation délétère dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest. Mais il est évident qu’en cela même il touchera à des questions d’intérêt national, telles que l’unité nationale, l’intégration nationale, le vivre ensemble. Il ne saurait intéresser uniquement les populations de ces deux régions. C’est un dialogue encadré par la constitution a insisté Paul Biya. Présidé par le Premier ministre, toutes les forces vives de la nation y prendront part. Le dialogue n’a pas vocation à absoudre les hors-la-loi, même si le Chef de l’Etat se réserve le droit d’user de la grâce présidentielle que lui confère la constitution.

« Parole présidentielle, actes ministériels »

Les consultations préparatoires ont donc débuté depuis le lundi 16 septembre 2019. Selon la cellule de communication du secrétariat du Premier Ministre, le locataire de l’immeuble étoile est allé à la rencontre du Président de l’Assemblée Nationale. « Le chef du gouvernement est allé recueillir l’avis du très honorable Cavaye Yéguié Djibril et de l’institution qu’il dirige sur cet important rendez-vous, au vu de sa riche expérience dans la conduite des débats » peut-on lire sur le site officiel du Secrétariat du premier ministère (www.spm.cm). Par la suite, le chef du gouvernement a reçu en consultation Monsieur Ayang Luc, Président du Conseil Economique et Social. Il s’agit donc pour le gouvernement de passer de la parole aux actes. Aux premières loges des consultations du mardi 17 septembre 2019, figurent le secrétariat du comité central du RDPC, l’Union des Journalistes du Cameroun et le Conseil National de la Jeunesse du Cameroun. Ce mercredi 18 septembre, c’est au tour des partis politiques de donner le ton, les avis et opinions sur la façon dont le Grand dialogue doit se tenir. Le planning de consultation rendu publique prévoit la consultation de la plupart des anciens candidats à la dernière élection présidentielle, mais aussi des entretiens avec des leaders d’opinions, des prélats, des diplomates, des organisations féminines, des acteurs du secteur privée, des syndicalistes et autorités traditionnelles. Les consultations s’étalent jusqu’au vendredi 27 septembre 2019.

« La toile du dialogue »

Sur la toile, les préparations en prélude au grand dialogue national se peaufinent. Un compte tweeter officiel est désormais opérationnel sous le non de « Major National Dialogue/Grand Dialogue National ». On y apprend d’ailleurs que le dialogue se tiendra du 30 septembre au 04 octobre 2019. Des comptes, pages et chaines officiels sont aussi disponible dans les autres médias sociaux tels que Facebook, instagram et youtube avec la référence suivante : @CmrDialogue. Une information relayée par la CRTV, média à capitaux publics du pays. Par ailleurs le site web de l’évènement est opérationnel à l’adresse www.nationaldialogue.cm. Selon le Secrétariat Technique, quatre hôtels ont été retenus pour héberger les participants, à savoir: l’hôtel Mont-Febe, l’hôtel des Députés, le Djeuga Palace et l’Hôtel La Falaise. Des autocars assureront le déplacement des participants, des différents sites d’hébergement au Palais des Congrès, durant la durée du grand Dialogue National.   Il est donc clair que le train du dialogue a quitté la gare…
Lionel K@N@