LA FÊTE DE L’ASCENSION: QUE’EST CE QUE C’EST?

Ce jeudi 30 mai 2019, l'Eglise universelle célèbre la montée triomphante de Jésus notre Seigneur au ciel où il trône auprès de Dieu son Père.

0
1500

« Le Seigneur monte au ciel au milieu des chants de joie, il nous prépare une place auprès de Lui Alléluia!!!« , une sonorité qui fera sa loi dans les chapelles et cathédrales à travers le monde, mais surtout les chapelles et cathédrales de nos cœurs ce Jeudi de l’Ascension. Une solennité qui  rappelle à la communauté catholique que le Christ est mort sur la croix, ressuscité des morts et qu’il est monté au ciel auprès du Père, tel que le montre les Saintes Écritures (Ac. 1, 1-11). C’est la fête du kérygme chrétien, et qui fait ce jour l’objet d’une commémoration solennelle.

A vrai dire, à quoi renvoie l’Ascension?

Le Christ ressuscité des morts se retrouve avec ses apôtres, partageant un repas, il leur donne des recommandations, répand sur eux l’Esprit Saint puis s’élève au ciel sous les acclamations de toute le cosmos. L’Ascension traduit ainsi le retour visible du Christ dans la gloire Trinitaire du milieu céleste. Elle s’inscrit dans le prolongement de la Pâques et survient quarante jours après la résurrection du Christ. Quarante jours pendant lesquelles le Christ est souvent apparu aux douze. l’ascension survient comme la fin des apparitions de celui qui est ressuscité. La présence charnelle du Fils de Dieu, Dieu fait homme, est alors désormais substituée par la présence spirituelle, car le Christ qui s’élève, laissant ses disciple sous la protection de l’Esprit Saint « Vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit Saint qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins (…) jusqu’aux extrémités de la terre. » (Ac. 1,8)
Ascension vient du substantif latin ascencio qui renvoie à l’action de monter. Il vient lui-même du verbe ad-scandere qui signifie ascendre, monter par soi-même. Jésus Christ, plein de Dieu, dominant le cosmos entier monte avec puissance et triomphe par lui même au Ciel dans le milieu divin, son « milieu naturel » comme diraient les philosophes aristotéliciens. La fête de l’ascension est solennellement célébrée depuis la fin du IVe siècle dans l’Eglise. Elle était alors souvent fêtée simultanément avec la pentecôte jusqu’à la fin du Ve siècle. La montée du Christ ouvre les portes du milieu divin à l’humanité. Par son élévation, le Christ Jésus fait pénétré l’humain au cœur du divin. Il installe pleinement l’Homme corps et esprit dans le sein de Dieu. Et plus tard, c’est au tour de celle en qui Dieu c’était pleinement installé en chair et esprit, par l’incarnation de son Fils, la bienheureuse vierge Marie, de suivre les pas de celui qui c’est fait son Fils, élevé par la puissance de son Amour. Mais cette fois là nous parlerons d’Assomption.

Bonne fête de l’Ascension !

Moise Bayi et Armel Simeu