20 Mai 2019 : ambiance des célébrations à Ngoura, localité minière dans la région du soleil levant

La communauté rurale et minière de Ngoura, situé à 120km de la ville de Bertoua a vibré au rythme des festivités de la 47ème édition de la fête de l’unité.

0
1755

« La soirée culturelle du vivre ensemble… »

C’est le nom donné aux activités culturelles qui, en prélude à la fête nationale, se sont déroulé à l’esplanade de la sous préfecture de Ngoura le dimanche 19 mai dès 15 heures heure locale. Au programme, danses traditionnelles, concours de poésie patriotique et conférence-débat. C’est par soucis de joindre l’utile à l’agréable que Monsieur ESSOUMA ZOA Sébastien Lavenir,  Sous-préfet de l’arrondissement de Ngoura,  a initié cette dernière articulation, une réflexion basé sur le thème de la 47ème édition : « Unité dans la diversité atout majeur du peuple camerounais, dans sa marche résolue vers l’émergence ». L’abbé Jean Baptiste NGA, Curé de la paroisse catholique St Albert de NGOURA était l’un des 4 panélistes qui ont appelé à l’unité nationale et notamment l’unité dans la localité en ces termes : « c’est dans la diversité dans l’union, et dans le travail que nous serons émergents ».  Selon les informations puisées à la sous-préfecture et  à la brigade de gendarmerie, la localité de Ngoura s’étend sur une superficie d’environ 9000km2 pour une population évaluée à environ 46 000 âmes. L’Ethnie Gbaya autochtone est majoritaire avec près 80% de la population. Les allogènes venus des trois coins du triangle national camerounais constituent les 20% restants. Les plus nombreux sont les Bororos et les Foulbés. L’arrondissement de Ngoura est limité au nord par l’arrondissement de Betaré Oya, au Sud par celui de Mandjou, l’Est par celui de Kette et au Nord-Est par celui d’Ouli et à l’Ouest par celui de Belabo.

« Célébration à la place des fêtes de Ngoura… »

C’est la place des fêtes de Ngoura qui a accueilli le lundi 20 Mai 2019, la cérémonie officielle du défilé civil et militaire sous un ciel clair avec le soleil presqu’au zénith. Les festivités ont commencé par des prestations artistiques  en guise d’ouverture avant de céder le pas au défilé proprement dit. Tour à tour quarante-trois carrés vont se succéder devant le Sous-préfet, le maire, les autorités religieuses, politiques et traditionnelles, et les hôtes installés à la tribune d’honneur. Le défilé militaire était représenté par un carré de la brigade de gendarmerie de Goura. Les hommes de l’adjudant-chef NDANGA Christophe, étaient appuyés à cet effet par quatre éléments du détachement du Bataillon d’intervention rapide de la localité WOUMBOU. Le défilé civil est ouvert par les élèves de l’école maternelle publique de Ngoura. Ils seront suivis dans leurs prestations par leurs ainés du primaire. Parmi les établissements représentés, figurait en pôle position, le carré de l’école bilingue primaire de Ngoura, mais aussi les deux carrés de l’école primaire catholique St Thérèse de la localité.  Le collège privée des petits métiers, et les élèves du CES de Ngoura ont complété le passage des écoles et collèges. Le défilé civil s’est clôturé par le passage des partis politiques et nombreuses associations. Les festivités ont été rehaussées en son et en couleur par les nombreuses prestations artistiques des jeunes, artistes et humoristes de Ngoura et des localités voisines.  À 15h, a eu lieu la finale du mini tournoi de football remporté par  l’équipe du village de Ngounte qui affrontait l’équipe des vétérans de Ngoura au stade de la plaine de Ngoura. L’apothéose des célébrations fut la soirée de gala offert par le Sous-préfet  dans sa résidence.

Lionel Kana, de retour de Ngoura.