Centre d’Instruction Douanière : le Ministre des finances évalu l’avancement des travaux

Le Ministre des finances camerounais Louis Paul Motaze s’est rendu sur le site construction de l’édifice à Nomayos dans la région du centre le vendredi 17 mai 2019.

0
1106
Louis Paul Motaze en visite sur le chantier de contruction du CID. Credits photo Cameroon Tribune.

Évaluer le taux d’avancement du chantier de construction du centre d’instruction douanière. Tel était l’objectif de la descente effectuée par Louis Paul Motaze le 17 mai dernier à Nomayos, dans l’arrondissement de Mbankomo, région du Centre. Visiblement soucieux des retards constatés dans la construction de l’infrastructure, le Ministre des finances a instruit l’accélération des travaux. Saluant la qualité des travaux en cours, Louis Paul Motaze a dit sa satisfaction, quant à l’évolution récente du chantier. Malgré les désagréments rencontrés dans la conduite de ce chantier important de l’administration douanière, le site de construction du Centre d’Instruction Douanière ne tardera plus à être pleinement opérationnel. Le bâtiment principal constitué de deux étages se tient debout dans toute sa splendeur. Quatre autres édifices annexes situés en arrière-plan affichent fière allure. Des caractéristiques assez parlantes, qui ont suscité le satisfécit du patron des finances camerounaises. Toutefois, le membre du gouvernement ne s’est pas arrêté là. Il a demandé aux entreprises adjudicataires du projet d’accélérer les travaux.  C’est ce que rapporte le quotidien national: « Même si le Minfi a encouragé et félicité l’équipe sur la qualité de l’ouvrage, il a instruit l’accélération des travaux afin que ce centre soit équipé au plus vite », peut-on lire dans les colonnes du Cameroun Tribune (CT).

Le ministre des finances du Cameroun

Par ailleurs, Louis Paul Motaze a rappelé l’importance de ce centre pour la douane camerounaise et même pour les douanes des pays de la zone Cemac. De ses propos, l’on apprend que ledit centre est destiné à la formation et au recyclage des personnels douaniers camerounais. Dans le même ordre, les offres de formation de cette institution vont s’étendre aux pays de la sous-région. Un véritable atout pour l’intégration sous régionale. Au moment où, avec le seuil de 22 ratifications atteint, l’accord sur la création de la zone de libre-échange continentale est en voie d’opérationnalisation. D’après plusieurs haut fonctionnaires de l’union africaine, cet accord pourrait entrer en vigueur dès le 30 mai prochain.

Créer par le décret présidentiel du 28 février 2013, le Centre d’Instruction Douanière,  est une structure  organique du Ministère des Finances, chargée de l’élaboration et de la mise en œuvre du plan de formation du personnel de la Direction Générale des Douanes. Il a par ailleurs pour mission d’œuvrer pour la constitution des programmes d’enseignement technique en matière douanière, en liaison avec les écoles de formation professionnelle. Il aura ainsi à se charger de l’encadrement  du personnel stagiaire de la douane camerounaise et l’établissement des accords de coopération avec les institutions de formations similaires.