Henri OYIMA et Dion NGUTE. Crédits Photos BGFI Bank.

Le groupe BGFIBANK se dit prêt à apporter un accompagnement financier au Cameroun, dans sa marche vers l’émergence à l’Horizon 2035. La révélation a été faite par Henri Claude Oyima lors d’une visite de travail effectuée au Cameroun la semaine dernière. Le PDG du groupe bancaire est venu réitérer le soutien de cette banque vis-à-vis de la première puissance économique de la Cemac. Au cours de sa visite, il a rencontré les dirigeants camerounais. Notamment, le premier ministre, Joseph Dion Ngute, le 8 mai dernier.

Pour le haut responsable banquier, il est nécessaire de consolider les bonnes relations entre l’État camerounais et la banque qu’il incarne. D’après Henri Oyima, cette visite intègre les relations de convivialité que la BGFIBank entretient avec les autorités des pays dans lesquels elle est implantée. La convivialité entre les deux instances étant en rapport avec les performances fulgurantes réalisées par la banque gabonaise au Cameroun.

Le site afrique.latribune.fr rapporte à cet effet que le capital de la succursale camerounaise de la BGFIBank est passé de 10 à 20 milliards de francs CFA. « Nous avons évoqué les projets de développement et déploiement du groupe BGFIBank au Cameroun par une croissance organique, avec une augmentation de capital qui est passé de 10 à 20 milliards de FCFA et par une acquisition en cours d’étude », peut-on lire sur le site d’information. Henri Claude Oyima salue  donc les avancées faites par les équipes locales de BGFI Bank Cameroun. Une raison de plus pour pérenniser les relations avec le pays de Paul Biya.

Le PDG de BGFIBank a par ailleurs profité de l’occasion de cette visite de travail  pour confirmer l’ambition de son groupe : « demeurer le partenaire de référence dans le développement de l’économie camerounaise ». Il l’a clairement exprimé au cours de son entretien avec  le Premier Ministre, Chef du Gouvernement Joseph Dion Nguté. « Je suis venu confirmer l’accompagnement du Groupe BGFIBank dans la réalisation des projets structurants et bénéfiques aux populations du Cameroun. Nous comptons intensifier notre engagement dans le financement des projets, et d’ailleurs  c’est l’objet de cette rencontre », a indiqué Henri Claude Oyima. Un soutien au gouvernement et une confiance dans le Cameroun qui viennent conforter les autorités gouvernementales dont les capacités de gestion financière des grands projets avaient été écorné par le récent retrait de l’organisation de la CAN TOTAL 2019 au Cameroun au profit de l’Egypte.